Une case en moins

03 décembre 2008

Ticonderoga : Robert Louis Stevenson et Hugo Pratt

"C'était une guerre Ticonderoga
en un lieu boisé
lointain au delà de la mer
et des terres.
Une guerre faite d'attaques nocturnes,
de coups de feu tirés
à l'abri des arbres.
Une guerre faite de visages peints
de cranes rasés,
de mocassins
silencieux dans le bois.

("Poème" du premier de couverture de Ticonderoga : Humanoïdes associés 1982. Dessiné en 1957) > Tiré du poème de Robert Louis Stevenson :
   "Ticonderoga: A Legend of the West Highlands" 1890. (Chapitre "the place of the name), ...jamais édité en français ?

... Juste une couverture, marquante, plutôt qu'une case, ce soir, pour faire bonne mesure. Mais une oeuvre unique, et originale.

Posté par hectorvadair2 à 20:08 - Une case en moins - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

Commentaires

    Incroyable !
    Oesterheld n'est même pas mentionné sur la couverture. Quelle honte !
    Les Humanos : plus efficaces que la junte argentine ?

    Posté par Totoche, 17 décembre 2008 à 10:39
  • C'est ma foi vrai. Bien vu Totoche !
    Comme quoi... les Humanos font aussi des conneries.
    "C'est le Tango, de mes-y pas les Oest" (erheld)

    Posté par Hectorvadair, 29 décembre 2008 à 00:02
  • A noter au passage que cet album ne connait toujours pas en 2010 de réédition française !! Ce qui fait son prix exhorbitant quand on a l'occasion de le trouver.
    Il faut lire l'Argentin et commander sur Ebay une version ceap petit format (mais complète, c'est à dire comprenant tous les strips originaux.) Voir Le site des Archivdes de Pratt pour la référence.

    Posté par Hectorvadair, 30 octobre 2010 à 15:42

Poster un commentaire