Une case en moins

07 octobre 2013

Battaglia !

Deux mises en avant cette semaine, concernant un auteur qu'1caseenmoins n'a pas encore eu l'occasion d'honorer.

couv-battaglia-legion

Battaglia

L'homme de la légion

Dargaud 4e trim 1978 (Mosquito 2010)

Réédité de belle manière par les éditions MOsquito en 2010, cet album fait partie de la fameuse collection "Un homme une aventure" lancée par les éditions Cedim italiennes en 1976, (ex Bonelli), et mettait en avant des auteurs transalpins de talent, amenés pour certains (Toppi, Battaglia, Manara, Micheluzzi…) à une grande reconnaissance de ce côte -ci des Alpes. 

Une trentaine de de volumes furent publiés.  Les éditions Mon journal, Christian Chalmin, et Dargaud nous en proposèrent une vingtaine entre 1978 et 1986.

Le principe : suivre à chaque fois le destin particulier d'un homme, dans un contexte historique et géographique précis, lors d'évènements extraordinaires. 


legion-volontaires

L'histoire :

Nous sommes en 1921, dans la haut désert saharien algérien et le soldat Moreau, dit Beau jacques fait acte d'héroïsme en sauvant sa compagnie lors d'une attaque de rebelles autochtones. Celui-ci, interpellé par le Capitaine Desay, lui remémore sa lâcheté lors des combats de Verdun, quelques années plus tôt. Ils étaient en effet ensemble dans le 15eme bataillon de la Somme. Desay souhaite oublier. Moreau, non.

Devant partir tous afin d'aider un fortin isolé menacé par les rebelles algériens, leur destin va à nouveau être lié. 

 

...A part Hugo Pratt, et ses "Scorpions du désert", Fort Wheeling", ou certains Corto Maltese", on a peu eu l'occasion de lire (à cette époque) des histoires de guerre en bande dessinée cartonnée, tirés de faits réels, et se déroulant ailleurs qu'en Europe.

L'aspect documentaire de cette collection, et son contexte : la première guerre mondiale et ses soubresauts, l'indépendance de l'Algérie... donne encore davantage de sel au récit. Le dessin de Dino Battaglia, tout en "fumée", est particulièrement adapté à cette ambiance de désert suffocante, et fantastique. (Voir le moment où une sorte de Djinn essaye d'attirer les sentinelles la nuit).

L'indépendance n'était pas gagnée en 1921, et les algériens combattant n'étaient que des "rebelles" (aucun autre nom cité dans l'album.), et l'héroïsme un peu borné du soldat Moreau laisse un goût doux-amer en fin de récit, puisque celui-ci est teinté à la fois de vengeance et de sacrifice.

Néanmoins, à la lecture du scénario magnifiquement écrit et mis en page par l'auteur, relevé de son dessin en couleur très personnel, on tient là un bel album de 56 pages* que beaucoup qualifierons de culte.

C'est sans doute dans cet esprit d'hommage que les éditions Mosquito l'ont réédité.

(*) La collection était dirigée par Claude Moliterni et Guy Vidal, et comprend 2 pages d'avant-propos sur la légion, dans ce volume.


Battaglia

couv-golem-

Le Golem

Mosquito, 2004

Les éditions Mosquito, dont un des objectifs avoué est de rendre hommage et faire connaître au public français les meilleurs auteurs de la bande dessinée  italienne rééditent depuis leurs débuts les oeuvres de Toppi, mais aussi Battaglia, Mazuchelli…

Concernant Dino Battaglia, ses récits fantastiques publiés pour la plupart dans la revue italienne Linux entre 1969 et 1970 sont rassemblés dans une collection particulière attitrée : "Contes et récits fantastiques". Ce volume en est le tome 2. 

6 récits sont rassemblés dans ce recueil : 

La Malice du diable : Ce petit conte moral de 4 pages sous forme d'imitation de xylogravure moyenâgeuse, délivre le récit d'un soldat rentrant de guerre. Celui-ci est interpellé par le diable, qui souhaite faire affaire avec lui. Mais le soldat refuse. Plus tard, alors qu'il se retrouvera en fâcheuse posture, le diable se rappellera à son bon souvenir...

 Totentanz : 8 p. Cette "danse macabre" est un conte moral se déroulant aussi au moyen-âge, et mettant en scène la mort.

 Le Golem : 14 p. Dans le ghetto juif de Prague, à une date indéterminée (il y a deux siècles ?) Judas Loew Ben Bezazel, instruit des écrits sacrés et profanes, ainsi que de magie, créée une créature vivante à partir d'une statue : le Golem.

Ce mythe, plus connu dans sa version moderne via la créature de Frankenstein nous replonge dans les affres de la folie humaine.

 Le Pacte : 7 p. la très belle comtesse Lucinda Mansi a négocié un jour son âme au diable contre "50 années d'intangible jeunesse". Mais.. le temps passe si vite…

 L'étrange cas du docteur Jekyll et Mister Hyde : 15 p. Le récit de Robert Louis Stevenson, magnifiquement scénarisé et mis en images.

16BAT-08

 Hommage à Lovecraft : 12 p. Un automobiliste fatigué et perdu dans la nuit arrive dans le village d'Asenath, comme abandonné. Une étrange odeur plane et des ombres furtives circulent.. l'homme ne pourra échapper à la malédiction qui y plane.

 

...Sous une magnifique couverture cartonnée en couleur, reprenant une case du récit du Golem, Mosquito nous propose le volume 2 (sur 3) de ces contes et récits fantastiques de Battaglia; le volume 3 étant entièrement consacré à ses adaptation d'Edgar Alan Poe*.

On se régale de ces ambiances magnifiquement mises en scène, grâce au dessin subtil, à la fois vaporeux et anguleux, reconnaissable entre mille, de ce très grand artiste. Et l'intérêt d'un tel album résidera d'ailleurs davantage dans sa qualité artistique graphique. 

En effet, recueillir des récits disparates aussi intéressant soient-ils, ne suffit pas à faire un chef-d'oeuvre. Ceci dit... ce "Golem" restera un régal pour tout amateur de fantastique style XIXeme, et chacun se doit de posséder au moins un ouvrage de Battaglia dans sa bibliothèque ! 

Nb : L'hommage à Lovecraft est une libre adaptation de la nouvelle "Le cauchemar d'Insmouth". (Image ci-dessus non contractuelle, car cette édition est entièrement en noir et blanc)

(*) Deux autres grands artistes : Alberto Breccia et Horacio Lalia se spécialiseront dans les adaptations de Poe et Lovecraft.

 > Voir la page consacrée à Bataglia sur le site des éditions Mosquito.

Posté par hectorvadair2 à 16:38 - Hommage - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

Poster un commentaire