Une case en moins

13 mars 2013

Blexbolex : Hors-zone, mais auteur quand-même.

Une chronique un peu spéciale aujourd'hui, car elle prend place dans le cadre d'un concours, lié à la sélection du festival d'Angoulême, en partenarait avec Priceminister (date limite le 15 Mars). Une case spéciale donc car son choix a été un peu fortuit, quoi que...

Header_LP_BDb

104horszone

 

Titre : Hors-zone

Auteur : Blexbolex

Editeur : Cornélius, 2012

Case/Page : 104 > où le lecteur doit aussi larguer les amarres...

 

Une sorte d'agent enquêteur (privé ?) dans un bureau en feu. Il a raté une misison, dont on ignore tout, et s'apprête à se suicider par balle. Il décide brusquement de sauter par la fenêtre. (...)

A cet instant notre personnage (et le lecteur) vont vivre la plus incroyable aventure qu'on puisse imaginer, peuplée de robots, tortionnaires monstrueux, chats-bottés sanguinaires, dans des lieux improbables, où jungle et serpent géant, côtoient océans, villes imaginaires et sous-marins, requins traversant les murs, reine à quatre bras...
Un cauchemar, on le suppose assez vite, par le style surréaliste du texte employé dés la première page. (...)

...On a fêté il y a peu les vingt ans de la parution de "XXX", la première publication de Blexbolex. Cet artiste de 46 ans a fait son bonhomme de chemin depuis le Cantal de son enfance, en passant par Angoulème, jusqu'à Paris, pour s'imposer comme un des plus brillants graphistes de sa génération.
Spécialisé dans la création de sérigraphies, celui-ci a publié d'abord dans son propre graphzine, avant de rejoindre la crème des éditeurs indépendants du genre : Le Dernier cri, les Requins marteaux, Chacal puant, et quelques éditeurs jeunesse, et les édtions Cornelius. Il a entre autre produit deux livres illustrés pour adultes intriguants avec un personnage central commun : "L'oeil privé, (Requins marteaux, 2006) et Crimechien" (Cornélius, 2012), dans un style polar totalement déjanté. Ce dernier aujourd'hui semblant clore une sorte de trilogie.

Si l'on est loin de la bande dessinée grand public, le paroxysme de cette narration graphique, à l'esthétisme très art déco fait pourtant mouche.

horszone_chdMélant une belle maîtrise d'écriture à des illustrations sérigraphiques tricolores (rouge-vert-bleu) parfois en contre-pied du scénario, Blexbolex démontre dans ce nouvel ouvrage, à la fois son humour, mais aussi son talent d'écrivain, nous emportant, malgré nous, dans un "Hors-zone" fascinant, dont on a du mal à s'extraire, tel l'effet des sables mouvants.

La maquette est quant à elle superbe, recouverte d'une couverture toilée, frappée à chaud, avec jaquette.


Du grand oeuvre, violent, déroutant, et beau.

Le site des éditions Cornélius

Posté par hectorvadair2 à 23:19 - Hommage - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

Poster un commentaire