Une case en moins

04 février 2013

Man - o -Spiders : une araignée dans la lande

Titre  :  Esprits de la terre (Spider-man)

spi2

Auteur : Charles Vess

Editeur : Marvel/Semic Collection Top BD n°23

Date : 1991

Page/case :  case 5, p. 25

 

...Marrant comme certains éditeurs peuvent avoir de (fausses) bonnes idées parfois.

Charles Vess, grand dessinateur et amateur de fééries, (il a illustré en autres le Stardust de Gaiman, qui a été adapté au cinéma), n'a pas son pareil avec ses traits fins pour décrire les apparitions fantastiques. Tatant du mainstream (grands titres comics) à certains moments, comme lors des illustrations de la série Swamp thing en 1993, il a aussi été contacté pour adapter un personnage encore plus célèbre : Spider-man

Dans ce récit paru en 1990 chez Marvel, sous forme de graphic novel, et traduit en français dans la collection Top BD en 1991, Peter Parker accompagne Mary Jane en Ecosse, (pour une "seconde" nuit de noce au départ), car une vieille tante : miss Mc Leod vient de décéder et lui laisse rien moins qu'une maison. Le ton est donné. On est loin des batailes de rues en plein New york avec monstres difformes et bastons en tous sens. A part Alan Moore, et sa ligue des Gentlemen.. on a pas eu souvent l'occasion de trouver nos héros favoris en Europe. Etonnant donc, et pas sûr que les ventes de cet album soient d'ailleurs arrivées à la hauteur des aventures plus classiques du héros en comparaison. Mais là n'est pas le propos. (...)

spi

Le jeune couple arrive l'air de rien dans les landes, et l'ambiance propice aux dessins de Charles Vess, (belle entrée en matière dans un pub local) destabilisera la plupart des amateurs du personnage Marvel.  On est ici en plein récit classique fantastique où l'on sent poindre quelque sortilège ou vieille légende rurale. On a d'ailleurs droit à la "sorcière" du village...

Parker ne revêt le costume de l'araignée que page 16, et s'en fuit par les toits en ardoise des petites maisons du village, avant de se retrouver nigaud en pleine lande, bien embêté de ne pouvoir lancer sa toile. Mais il ne perd pas son humour légendaire. Citation : "Tsss jamais d'arrêt de bus quand il en faudrait" ... Ras l'bol d'arpenter la bruyère"

Une fois dans le gros château qui surplombe la lande, il retrouve, et les lecteurs aussi, les attitudes classiques du super héros. mais rapidement, les évènements qui vont faire le piment du récit se mettent en place, et il va déchanter. (cf la case en moins.)

Spider-man,  malmené et pris pour cible devra fuir, courir, ce qui est peu commun habituellement, et même se réfugier dans des arbres. Entre temps, tentant d'échapper aussi à la crainte des villageois, (ne ressemble t'il pas à un spectre lui-même ?) il aura écrasé la queue d'un jeune veau...  (!?)

20111110093802

Bref, si cet épisode peut paraître à première vue un tant sot peu désuet et humoristique, voire "bancal" (Parker est un rigolo, mais l'Ecosse, non !), il n'en demeure pas moins un de ceux qui auront marqué le plus les esprits. Charles Vess a pondu une histoire originale, avec ses propres repères, et il s'en sort plutôt bien.

 On pourra la rapprocher d'ailleurs, dans le genre "off" des aventures du héros rouge et bleu de l'histoire "la fureur à mille têtes" (Comics USA 1988), par Bernie Wrightson, qui avait déjà tenté à l'époque, à sa façon, mais pas la plus réussie, d'amener l'araignée dans un registre fantastique hors des sentiers batus.

 On peut dire cependant que "Esprits de la terre" a lui bien vieilli, à sa façon, et sa magnifique couverture traduit bien cette volonté d'associer modernité et traditions. 

 Finalement, là où le super-héros sera le moins à l'aise, c'est bien avec les esprits (du vieux continent ?), qu'il ne peut vraiment pas combattre. Mais... ne révélons pas la chute !...

Original, n'est-il pas !?

 Lire (en anglais) une analyse sympa du titre sur : Spiderfan.org

 

 

Posté par hectorvadair2 à 15:02 - Une case en moins - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

Commentaires

Poster un commentaire