Une case en moins

20 décembre 2011

"Que pas un de ces chiens n'en réchappe" ! : l'hyper réalisme de Blueberry.

Titre  :  Général tête jauneGeneral tj p43, série Lieutenant Blueberry

Les auteurs : Giraud, Jean , Jean-Michel Charlier

l'Editeur : Dargaud 

La date : 1971

 La page/la case :  case 5-6, p. 43

Le contexte :
Historique :
C'est l'hiver. Nous sommes en 1868 et les guerres contre les Sioux et les Cheyennes font rage depuis déjà plus de dix ans, plusieurs traités ayant été floués par les Etats unis...

La bataille de Little Big Horn n'a pas encore eu lieu (1876), mais Custer est déjà un militaire connu, et de terribles actions ont préalablement décimé des tribus indiennes du Dakota et du Minnesota.
Le 27 novembre 1868, en représailles à des raids meurtriers d'indiens Cheyennes, le lieutenant-colonel George A. Custer attaque le village de Black Kettle, tue plus de 120 guerriers, fait 53 prisonniers civils. Cela se passe dans l'Oklahoma, et c'est de cet épisode que s'inspire Giraud lorsqu'il décrit l'aventure du général Tête jaune.

Cet album fait suite à deux autres épisodes de la série Blueberry traitant de ce cycle "Guerre de plaines" : "le Cheval de fer" et "La Piste des Sioux". L'action fictionnelle pourtant inspirée se situe dans les collines du Wyoming et du Colorado, et les personnages en présence sont : le Général Dodge, Le général Allister (Custer), le Major Foster, Les lieutenants Budinglow et Blueberry et ses acolytes habituels : Red neck et Mc clure.

Déjoué dans une attaque de village près d'une rivière, (la Washita ?) le septième de cavalerie doit se séparer, laissant Le lieutenant Blueberry et une soixantaine d'homme couvrir les arrières du général Allister/Custer, qui s'engage vers un autre village Cheyenne afin de les prendre par surprise.

S'ensuit alors une course poursuite contre la montre, semée d'embuches où la cavalerie, divisée en deux groupes distincts voit Blueberry, faisant preuve d'un courage et d'une témérité exemplaires s'isoler dans un second temps afin de metttre en place un plan de diversion (les fameuses fausses explosions de combat dans les montagnes.), avant de revenir sur le front des batailles et manquer succomber face à l'incompétence du général Alister, et la coalition indienne puissante et préparée.

Général tj p29Tout l'album sera ainsi fait de scènes tendues, de tensions palpables, où l'on se trouve en tant que lecteur pris au centre des combats, sentant presque la sueur des acteurs lorsqu'ils passent à nos côtés. C'est d'ailleurs la marque de ces grands auteurs que sont Giraud, mais aussi Charlier, de nous montrer un réalisme exacerbé, au plus près des belligérants. Chose que peu d'autres bandes dessinées (Western) ont pu réaliser au demeurant.

Genral tj p15

Si le Western dans la BD n'est pas un thème inédit, loin de là*, nulles n'ont cependant traité  de manière aussi réaliste et passionnée et sur une durée aussi longue le sujet des guerres indiennes que dans la série Blueberry.
- La série Mac Coy a donné à voir des Apaches ou Séminoles assez belliqueux, dans des contextes relativement historiques, quoi qu'avec une tonalité un peu gothique assez particulière, et on y reviendra. (Elle a d'ailleurs aussi traité de Little Big Horn)
- Comanche, avec "les Guerriers  du désespoir" et "Furie rebelle" a traité à sa façon des rebellions Cheyennes, les noms des chefs indiens ayant été changés,
- Jonathan Cartland a davantage abordé les relations aux indiens que de véritables conflits militaires, tout comme Buddy Longway, bien que certains épisodes comme "Capitaine Ryan" ou "Hooka Hey" traitent plus précisement de batailles entre l'armée américaine et des partis Sioux ou Crows.

Quant à Jerry Spring, pour citer une autre série bien plus classique, les indiens étaient souvent encore plus faire valoir que de véritables éléments thématiques des histoires, (dans un contexte militaire), ...mis à part peut-être "Fort Redstone".

Aussi, liant documentation historique rigoureuse, scénario ténu, découpage serré, dialogues au couteau, et dessin hyper réaliste, Bluebbery et ce "Général Tête jaune" offre donc aux lecteurs un chef-d'oeuvre en matière de récit de guerre indienne en Bande dessinée, ces cases en étant une illustration.
A noter que les épisodes de la série traitant des tribus Apaches sont tout aussi remarquables.

Nb : Dans le registre bande dessinée ou récit illustré, et en restant dans la thématique Western et indiens, on pourra citer  avec un fort apport documentaire, les très bons (mais méconnus) : "Comanche moon" (Jack jackson, Artefact, 1980, traitant de la vie trés documentée du métis comanche Quana), et un titre comme "Sitting Bull, le Grand chef Sioux" (Fernand Nathan, dans la collection Far west, 1984), très bien écrit par George Fronval et magnifiquement illustré par Jean Marcellin.)

Légende image 2 : Un autre passage mémorable de l'album : la prise de Cheyenne "brutale" grâce à une branche élastique, mais dure. Comme quoi il ne fait pas bon être à la traine...

Image 3 : cette scène de vieux indiens, revenant sur leurs pas pour achever un général pris dans l'eau glaciale est aussi un moment intense et à fort potentiel de suspens de cet album.


* On pourra à ce sujet se reporter utilement au bel article de Gilles Ciment sur  le Western dans la BD  : http://gciment.free.fr/bdessaiwestern.htm

Posté par hectorvadair2 à 14:52 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Commentaires

    et dans cet album les deux acolytes de Blueberry Red neck et Mc clure boivent de la gnole en queue de convoi

    Posté par Narel, 20 décembre 2011 à 15:28
  • Oui, tu as raison. d'ailleurs, ce sont eux qui flanquent l'attaque du premier village en l'air à cause de l'incendie qu'ils provoquent avec une fuite de leur gnôle...(cigare et gnôle ne font pas bon ménage...) Mais tout cal amène encore davantage de réalisme, non ?
    Dans cet hiver rigoureux, quoi de plus normal qu'un bon canon ?

    Posté par Hectorvadair, 20 décembre 2011 à 15:44
  • Une révélation cet album ! la merveille qui m'a fait découvrir qu'on pouvait vivre un western sur papier. Extraordinaire. Très beau souvenir de lecture. merci.

    Posté par Christian, 20 décembre 2011 à 19:11
  • Merci pour ton commentaire Christian. Il y a longtemps que je souhaitais rendre hommage à ce superbe album, cette série et ses auteurs qui ont marqué mon enfance, et qui me touchent toujours autant, aujourd'hui.

    Posté par Hectorvadair, 20 décembre 2011 à 20:27
  • moi aussi ! un très beau voyage que la lecture de "La piste des sioux" et "Le général tête jaune", je suis fan de Blueberry

    Posté par Narel, 21 décembre 2011 à 12:56

Poster un commentaire